Les bases de l’alimentation cachère


arche
Les viandes, le lait et les œufs de certaines espèces animales sont autorisés à la consommation, alors que les autres sont interdites. De plus, une série de lois régissent la manière dont ces animaux doivent être abattus et quelles parties peuvent être consommées.

La viande et le lait ne sont jamais mélangés. Des ustensiles différents sont utilisés pour leur préparation et leur consommation respectives. Un intervalle est respecté entre la consommation de l’un et de l’autre.

Les fruits, les légumes et les céréales sont en général toujours cachères, mais doivent être exempts d’insectes. Le vin et le jus de raisins, cependant, doivent être certifiés cachères.

Dans la mesure où une petite quantité d’une substance interdite peut rendre un aliment non cachère, tous les aliments produits industriellement et les établissements de restauration doivent être certifiés par un rabbin compétent ou par une agence de supervision de cacherout.

Quels animaux sont cachères?

Un animal terrestre est cachère s’il possède des sabots fendus et qu’il est un ruminant. Il doit présenter ces deux signes. Par exemple : le bœuf, le mouton, la chèvre et le cerf sont cachères, alors que le porc, le lapin, l’écureuil, l’ours, le chien, le chat, le chameau et le cheval ne le sont pas.

Volaille : la Torah énumère 21 espèces d’oiseaux non cachères, pratiquement tous des prédateurs ou charognards. Parmi les oiseaux cachères se trouvent par exemple les variétés domestiques de poulets, canards, oies, dindes et pigeons.

Poissons et fruits de mer : une créature aquatique n’est cachère que si elle a des écailles et des nageoires. Par exemple : le saumon, le thon, le brochet, la sole, la carpe, le hareng sont cachères, alors que le poisson-chat, l’esturgeon, l’espadon, le homard, les crustacés, les coquillages et tous les mammifères marins ne le sont pas.

Tous les reptiles, amphibiens, vers et insectes – à l’exception de quatre sortes de sauterelles – ne sont pas cachères.

La séparation entre la viande et le lait

La viande et le lait ne sont jamais combinés. Des ustensiles séparés sont employés pour chacun et un temps d’attente1 est observé entre la consommation de l’un et de l’autre.

La nourriture cachère est ainsi divisée en trois catégories :

« Viande » inclut la viande ou les os des mammifères ou de la volaille, des bouillons ou des sauces qui en contiennent, et toute nourriture en contenant même la plus petite quantité.

« Lait » inclut le lait de tous les animaux cachères, tous les produits laitiers dont il est la base (crème, beurre, fromages, etc) et tout aliment en contenant même la plus petite quantité.

Les aliments « Parvé » ne sont ni « viande », ni « lait ». Les œufs sont parevé, de même que tous les fruits, les légumes et les céréales. Les aliments parvé peuvent être mélangés et consommés aussi bien avec des aliments « viande » que des aliments « lait ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

opinion juive magazine

LE MEDIA JUIF INDEPENDANT

UNICONSOCACHERE

UNION DES CONSOMMATEURS CACHER DE FRANCE

Theme Showcase

Find the perfect theme for your blog.

Fig Jam and Lime Cordial

Living well in the urban village

Putney Farm

Get some good food. Cook it. Share with friends. Have a cocktail.

%d blogueurs aiment cette page :