Mangez vos carottes, pour prévenir le diabète,


carottes

Des chercheurs montrent que ceux qui ont les apports alimentaires en α-carotène et β-carotène les plus élevés ont un risque de développer un diabète de type 2 plus faible que ceux dont les apports sont moins élevés

Une nouvelle étude parue dans le journal Nutrition, Metabolism and Cardiovascular Diseaserapporte que des apports alimentaires élevés en α-carotène et β-carotène sont associés à un risque réduit de diabète de type 2 chez des adultes en bonne santé.

Les caroténoïdes sont des pigments naturels présents dans les fruits et légumes jaunes, orange et rouges, dans les légumes à feuilles vert foncé. On en trouve dans les carottes, les crucifères, les patates douces, les citrouilles, les épinards… Ce sont des antioxydants qui auraient notamment un rôle protecteur vis-à-vis du cancer du sein.

« Leur rôle antioxydant leur permettrait également de réduire le risque de diabète en diminuant le stress oxydant qui joue un rôle important dans le développement de cette maladie » explique l’article.

Dans cette étude, les chercheurs ont évalué les apports alimentaires en caroténoïdes de 37 846 personnes appartenant à l’étude European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition-Netherlands.

L’apport moyen en caroténoïdes des participants était de 10 mg/jour, le β-carotène et le lycopène étant les plus représentés. Durant les 10 ans de suivi, les chercheurs ont enregistré 915 cas de diabète.

Les résultats montrent que des apports plus élevés en α-carotène et β-carotène sont associés à une réduction significative du risque de diabète. Les apports les plus élevés en β-carotène sont associés à une réduction du risque de diabète de 22% par rapport aux apports les plus faibles. Et les apports les plus élevés en α-carotène sont associés à une réduction du risque de 15%.

Lire : citrouille et carottes réduiraient l’inflammation à long terme

« Les caroténoïdes sont connus pour avoir des fonctions antioxydantes qui peuvent contribuer aux associations inverses avec le diabète » expliquent les auteurs. « Il a été suggéré que les antioxydants comme les caroténoïdes pourraient être efficaces dans la diminution du risque de diabète en réduisant le stress oxydant. Et le β-carotène est connu pour être un antioxydant puissant, ce qui explique les résultats obtenus dans cette étude ».

Selon les chercheurs, l’association inverse trouvée entre α-carotène et diabète pourrait être expliquée par la forte corrélation qui existe entre α-carotène et β-carotène.

Les aliments les plus riches en bêta-carotène

Par contre, les autres caroténoïdes – β-cryptoxanthine, lycopène, lutéine et zéaxanthine- n’ont pas d’impact sur le risque de diabète.

« Même si la contribution du lycopène aux apports totaux en caroténoïdes est importante, nous n’avons pas trouvé d’association entre lycopène et risque de diabète » disent les auteurs.

Il s’agit d’une étude dobservation, qui ne rapporte qu’une association, pas une relation de cause à effet. Mais cette étude possède des points forts, comme la taille de l’échantillon et la longue période de suivi. Cependant, les chercheurs soulignent qu’il est possible que les participants qui ont les apports les plus élevés en caroténoïdes aient également un mode de vie plus sain, même si l’étude tient compte d’un certain nombre de facteurs qui pourraient intervenir comme l’activité physique ou les apports en fibres. « L’association inverse entre les apports alimentaires en β-carotène et le risque de diabète a déjà été rapportée dans 2 études, l’une ayant montré une diminution du risque de 29% pour les apports les plus élevés en β-carotène et l’autre une diminution du risque de 26% » expliquent les auteurs.

« Des essais contrôlés randomisés ont été menés pour évaluer l’effet d’une supplémentation en β-carotène sur le risque de diabète. Les doses allaient de de 20 mg/jour à 50 mg/jour mais aucune étude n’a montré un effet bénéfique du β-carotène pris seul sur le risque de diabète. Cela peut s’expliquer par le fait qu’une supplémentation conduit à des apports en β-carotène plus élevés, ce qui pourrait s’avérer nuisible comme cela a été suggéré dans certaines études » disent les auteurs.

Source

Sluijs I, Cadier E, Beulens JW, van der A DL, Spijkerman AM, van der Schouw YT. Dietary intake of carotenoids and risk of type 2 diabetes. Nutr Metab Cardiovasc Dis. 2015 Apr;25(4):376-81. doi: 10.1016/j.numecd.2014.12.008. Epub 2014 Dec 31.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

opinion juive magazine

LE MEDIA JUIF INDEPENDANT

UNICONSOCACHERE

UNION DES CONSOMMATEURS CACHER DE FRANCE

Theme Showcase

Find the perfect theme for your blog.

Fig Jam and Lime Cordial

Living well in the urban village

Putney Farm

Get some good food. Cook it. Share with friends. Have a cocktail.

%d blogueurs aiment cette page :