FLASH INFO


MANIF

Soulèvement pour la compétitivité
Le dénouement de la journée de manifestation des agriculteurs à Paris du 3 septembre était prévisible d’avance. Avec une belle enveloppe de 3 milliards d’euros, des adaptations sur les remboursements bancaires et un allègement des charges sociales, la politique de la France face à la crise fleure bon le déjà-vu… et ne règle pas le cœur du problème, celui de la compétitivité des filières. La viticulture partage avec l’agriculture, cette grande question de la compétitivité. Engagée dans une stratégie de valorisation de l’offre et une gestion quantitatives des volumes, la filière viticole vit un relatif état de grâce… à contre-courant des attentes de certains marchés, comme la Chine qui s’intéresse au cœur de gamme ou encore auxconsommateurs d’effervescents en recherchent de prix attractifs. La voix du négoce est souvent là pour le rappeler, lui qui joue un rôle d’amortisseur entre la production et les importateurs ou la grande distribution (certains prix vus en foire aux vins sont à ce titre sans équivoques). A trop vouloir miser sur le prix, il ne faudrait pas y perdre des marchés entiers…

_______________________________________________________________________________

GARD2 Des dégâts importants, dans le vignoble français

Un violent orage de pluie et de grêle s’est abattu sur le vignoble de Chablis et d’Irancy (Yonne) dans la nuit de lundi 31 août à mardi 1er septembre 2015, vers une heure du matin. A une semaine des vendanges, celui-ci a provoqué d’importants dégâts dans les parcelles de vigne, détruisant une partie de la récolte.

A Chablis, selon les premières estimations de l’ODG de l’appellation, environ 300 hectares seraient endommagés. « Les principaux villages touchés sont Courgis, Chablis et Fyé, témoigne Frédéric Gueguen, président de l’ODG. Sur ce secteur, les dégâts sont très importants, avec en moyenne entre 70% et 80% de la récolte endommagée. En périphérie de ce secteur, on enregistre quelques impacts ». C’est aussi dans cette zone que sont localisés les Premiers et Grands crus de Chablis : « Les Premiers crus « Montée de tonnerre » et « Montmains » sont très touchés, de même que les Grands crus « les Clos » et « Blanchot » », précise le responsable.

 Au Sud-Ouest de Chablis, l’orage a également provoqué d’importants dégâts dans les vignobles d’Irancy et de Saint-Bris-le-Vineux. « La totalité du vignoble a été touchée, soit environ 220 hectares, confirme Christophe Ferrari, de l’ODG d’Irancy. Les vignes sont détruites à des degrés divers, de quelques feuilles et grains percés à 70% de dégâts. Mais heureusement, aucune exploitation n’est touchée à 100% ! ». Dans ce vignoble, le dernier épisode de grêle remontait à 2002 et s’était produit comme cette année, deux jours avant la récolte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

opinion juive magazine

LE MEDIA JUIF INDEPENDANT

UNICONSOCACHERE

UNION DES CONSOMMATEURS CACHER DE FRANCE

Theme Showcase

Find the perfect theme for your blog.

Fig Jam and Lime Cordial

Living well in the urban village

Putney Farm

Get some good food. Cook it. Share with friends. Have a cocktail.

%d blogueurs aiment cette page :