Fraudes dans les vins


IMG_20150324_142055

Depuis dix ans, la viticulture française connaît chaque année une affaire de fraude massive, portant parfois sur des millions de bouteilles. Elles ne sont d’ailleurs pas toutes mauvaises, loin de là…

Beaucoup de grands vins sont l’objet de fraudes récurrentes. Après l’affaire Rodenstock, après l’affaire Kurniawan, voici l’affaire White Club. Du nom de la société montée par un couple de Danois, Malene Meisener et René Dehn (alias Rehné Thomsen). L’occasion de s’intéresser d’un peu plus près à cette problématique qui empoisonne le petit monde des vins de prix.

Cette affaire, mise au jour par les deux journalistes danois André Devald et René Langdahl, fait actuellement le buzz dans la presse internationale du vin. D’après nos confrères, qui avaient monté un petit réseau d’enquêteurs au Danemark et à l’étranger, le couple aurait présenté à plusieurs reprises les même vins rares, généralement très anciens (et très chers) lors de différentes manifestations payantes, quitte à falsifier les étiquettes et à re-remplir les bouteilles (dont un Porto de 1830). De grands critiques comme Jancis Robinson, Neal Martin et Stuart George semblent avoir été un temps abusés par le couple, dont les premiers événements auraient été irréprochables, les fraudes n’ayant commencé que plus tard.

Je ne suis ni juge ni avocat,  ce ‘est donc pas à moi de statuer donc pas sur la véracité des accusations portées à l’encontre du White Club. Mais je peux quand même vous mettre en garde contre ce type de fraude présumée, qu’elle soit avérée ou non…

Voici tout d’abord une petite check-list des types d’escroquerie les plus courants.

Fabrication de fausses étiquettes

A l’heure du numérique et de la PAO, rien de plus facile que de reproduire une étiquette de grand vin. 
Certains Chinois semblent s’être fait une spécialité de ce genre d’embrouille. Certains sont plus « professionnels » que d’autres. Comme les typographes ne comprennent pas toujours ce qu’ils composent, on voit parfois de curieuses choses. La Tâche avec ou sans accent circonflexe, par exemple. Un magnum de Petrus avec l’indication de volume du mauvais côté de l’étiquette. Et même, plus récemment, des fausses bouteilles de Jacob’s Creek quasiment indétectables. Ce dernier cas semblant indiquer que les vins rares ne sont plus les seuls visés. Tout fout le camp, ma bonne dame….

932361937_orig

On aura tout vu: des étiquettes de Jacob’s Creek ont été contrefaites en Chine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

opinion juive magazine

LE MEDIA JUIF INDEPENDANT

UNICONSOCACHERE

UNION DES CONSOMMATEURS CACHER DE FRANCE

Theme Showcase

Find the perfect theme for your blog.

Fig Jam and Lime Cordial

Living well in the urban village

Putney Farm

Get some good food. Cook it. Share with friends. Have a cocktail.

%d blogueurs aiment cette page :