5 conseils pour boire mieux


vin fromagechampagne rose

Quel vin boire ? En quelle quantité ? A quel moment ? Pour vous aider à allier plaisir et santé, l’UCCF vous délivre 5 conseils pour mieux boire.

Les effets bénéfiques sur la santé d’une consommation régulière et modérée de vin sont attestés par de nombreuses études. Le vin rouge diminue par exemple le risque de maladies cardiovasculaires et les amateurs affichent même une espérance de vie légèrement supérieure aux abstinents. Cependant, il pourrait augmenter le risque de certains cancers et au contraire protéger d’autres cancers. Pour savoir comment boire du vin pour en tirer le maximum de bénéfices et le minimum d’inconvénients, suivez les conseils de LaNutrition.fr.

1. Optez majoritairement pour du vin rouge, bio de préférence

En termes de santé, tous les alcools ne sont pas égaux. Le meilleur choix : le vin rouge. Les polyphénols (acides hydroxycinnamiques, flavonols, catéchines, anthocyanidines, resvératrol, tannins condensés et hydrolysables) qu’il contient ont une puissante action antioxydante qui lui confère ces vertus santé, notamment contre les maladies cardiovasculaires. Les études suggèrent que les amateurs de vin vivent en moyenne 5 ans de plus que ceux qui ne consomment jamais d’alcool. Par rapport aux abstinents, leur risque de maladie coronarienne est diminué de près de 40 %, et la mortalité cardiovasculaire de 32 % (1).

Malgré des efforts faits ces dernières années, la France est le premier consommateur de pesticides en Europe, et la viticulture est le plus important consommateur du secteur agricole. Les vignes ne couvrent que 2 % des surfaces cultivées, mais consomment 15 % des produits phytosanitaires. Les pesticides sont utilisés pour prévenir les maladies de la vigne (oïdium, mildiou…), mais aussi pour diminuer les coûts de production. Le désherbage par pesticides revient trois fois moins cher que l’entretien mécanique. Le vin devrait donc être choisi bio pour éviter d’avaler des pesticides, et réduire les risques auxquels ils exposent : surpoids, diabète, troubles hormonaux, cancers, Parkinson…

2. Choisissez des vins particulièrement riches en poplyphénols

En termes de santé tous les vins rouges ne se valent pas. L’idéal est d’opter pour un vin qui contient beaucoup des fameux polyphénols. Mais la teneur en polyphénols de ce breuvage varie selon de nombreux facteurs comme par exemple le vignoble, le cépage ou la vinification. Roger Corder, professeur de médecine expérimentale à l’institut de recherche William Harvey de Londres et auteur de l’ouvrage « Boire mieux pour vivre vieux » a passé en revue les vins rouges issus des plus grand pays producteurs et a établi un classement des meilleurs vins pour la santé, ceux les plus riches en polyphénols. En bonne place : les vins du Gers.

2. Buvez modérément

Quelle quantité d’alcool puis-je boire ? LaNutrition.fr conseille de ne pas dépasser 2 verres par jour pour les femmes et 3 verres par jour pour les hommes. Les études montrent qu’à ce niveau de consommation, le vin exerce des bénéfices sur la santé cardiovasculaire sans augmenter la mortalité (2).

3. Mais régulièrement

Et si je n’ai pas bu mes deux verres de vin quotidien cette semaine, est-ce que je peux m’autoriser 14 verres samedi soir ? Non, les effets sur la santé d’une consommation aigue d’alcool, fut-ce du vin rouge – ne sont pas du tout les mêmes. La pratique du « binge drinking » comme le nomment les anglo-saxons est fortement déconseillée. N’avoir pas bu hier ne dois pas vous inciter à finir la bouteille de vin le lendemain…

4. Et pendant les repas

Après un repas, la capacité antioxydante du plasma a tendance à diminuer, ce qui correspond à un effet prooxydant de certains aliments. En revanche les études montrent que si l’on absorbe des polyphénols au cours de ce repas, cette capacité antioxydante ne diminue pas et peux même augmenter. Les chercheurs recommandent donc de boire du vin préférentiellement au cours des repas, d’autant plus que leur absorption est plus lente quand ils sont ingérés en même temps que les graisses alimentaires. (3) Enfin, le Dr Michel de Lorgeril et son équipe ont trouvé que le vin potentialise les effets bénéfiques d’une famille de graisses appelées oméga-3.(4)

Qui ne doit pas boire de vin?
Les conducteurs

Le vin, comme tous les alcools, est fortement déconseillé à toute personne qui projette de prendre le volant. Même en faible quantité, il peut altérer les reflexes et diminuer la capacité de réaction lors de la conduite. En France la limite autorisée pour les conducteurs est de 0,5 grammes d’alcool par litre de sang, soit 0,25 mg par litre d’air expiré. Cette limite représente environ 2 verres et demi de vin pour un homme et 1 verre et demi pour une femme. La limite pour les conducteurs novices est de 0,2 g d’alcool. Cette limite peut-être dépssée dès le premier verre.

Les femmes enceintes et qui allaitent

Toute consommation d’alcool est formellement déconseillée pendant la grossesse car l’alcool consommé par la mère affecte le fœtus qui est alimenté par le biais du cordon ombilical. Par ailleurs l’alcool passe également dans le lait maternel et il est déconseillé aux jeunes mamans qui allaitent de boire de l’alcool.

Les femmes qui manquent de vitamine B9

Les études portant spécifiquement sur la consommation de vin sont peu concluantes, mais le reste de la littérature scientifique laisse penser que la consommation d’alcool augmente bien le cancer du sein. Cependant il y a un paramètre capital à prendre en compte dans ces relations : le statut en folates (vitamine B9). Comme l’explique le Pr Walter Willett, à la tête de l’Ecole de santé publique de Harvard, « un ou deux verres d’alcool par jour élèvent le risque de cancer du sein, plus particulièrement chez les femmes dont l’alimentation est trop pauvre en vitamine B9. ». Le Pr Willett précise qu’une supplémentation en B9 semble toutefois prévenir cette augmentation.

Et bien sûr celles et ceux qui ont un problème de dépendance.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

opinion juive magazine

LE MEDIA JUIF INDEPENDANT

UNICONSOCACHERE

UNION DES CONSOMMATEURS CACHER DE FRANCE

Theme Showcase

Find the perfect theme for your blog.

Fig Jam and Lime Cordial

Living well in the urban village

Putney Farm

Get some good food. Cook it. Share with friends. Have a cocktail.

%d blogueurs aiment cette page :