OUVERTURE DU PREMIER ENTREPÔT DU GÉANT COSTCO


Le n°2 mondial de la distribution a ouvert jeudi son premier «club-entrepôt» en région parisienne.

«Nous nous sommes levés à 5 heures (NDLR : jeudi matin) pour faire l’ouverture.» Robert et son compagnon Donald, venus de la Seine-Saint-Denis, ont traversé toute l’Ile-de-France à l’aube pour découvrir, chariot à la main, le premier «club-entrepôt» de l’enseigne américaine Costco implanté dans l’Hexagone. Près de 400 clients ont franchi les portes de ce magasin de 13 750 m2 qui ouvrait ses portes hier, au sud de Paris, à Villebon-sur-Yvette (Essonne).

 «Costco, c’est entre Metro (NDLR : un grossiste professionnel) et un supermarché classique. Nous nous adressons aux particuliers mais également aux petites et moyennes entreprises», explique Gary Swindells, président de Costco France, qui espère populariser ce concept de magasin né à Seattle, aux Etats-Unis. Comme au Canada, au Japon, au Royaume-Uni ou en Espagne (au total dix pays où Costco a déjà essaimé en dehors des Etats-Unis), il faut d’abord acheter sa carte d’adhésion moyennant 36 € par an avant d’espérer y faire de bonnes affaires.

 

 De la boîte de thon aux diamants

 Alors qu’un hypermarché classique propose 20 000 références en moyenne, cette enseigne low-cost (pas de publicité, des frais de personnels réduits) n’en offre que 3 800 à la fois mais des rabais pouvant aller de 5 % à 50 % selon les produits. De la boîte de thon à la palette de bière en passant par des vélos et même des bijoux, on trouve ici un éventail hétéroclite de produits. Comme ce collier, avec diamants 40 carats, qui trône en vitrine, vendu 229 000 €.

Près de l’espace bijouterie, Samuel, 21 ans, a flashé sur une montre Guess pour son amie à 99 €. «Les prix sont plus qu’abordables, je vais venir faire mes cadeaux ici désormais, confie le boulanger. J’ai aussi repéré un petit climatiseur pas trop cher qui sera bien utile en ce moment.» L’enseigne se vante de proposer des grandes marques à moindre coût. Le centre optique a ainsi des modèles de montures de marque jusqu’à 40 % au-dessous du prix pratiqué chez un opticien.

 Les produits alimentaires sont aussi moins coûteux dans l’ensemble, mais parce qu’ils sont vendus en lots ou en packs. Comptez 1,83 € le kilo de yaourts nature Activia (8 pots), contre 2,22 € en moyenne dans les grandes surfaces classiques (voir l’infographie). Mais chez Costco, pour ce prix, vous repartez avec 24 pots. Pourtant, Nelly et Philippe quittent l’entrepôt avec un panier presque vide. «J’ai découvert Costco sur Internet et j’ai adhéré, pensant faire des économies», dit le conducteur de travaux. «J’ai voulu acheter du papier toilette, mais c’était vendu par 40 rouleaux, regrette sa femme. Ça n’est pas particulièrement moins cher que chez Intermarché, donc je pense qu’on ne reviendra pas.»

 Un deuxième projet de club-entrepôt est en cours en France, pays roi de l’hypermarché, mais où l’enseigne made in USA espère s’implanter pour durer.

  Le Parisien

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Wine Musings Blog

Musings and comments on the world of Kosher wine

opinion juive magazine

LE MEDIA JUIF INDEPENDANT

UNICONSOCACHERE

UNION DES CONSOMMATEURS CACHER DE FRANCE

Theme Showcase

Find the perfect theme for your blog.

Fig Jam and Lime Cordial

Living well in the urban village

Putney Farm

Get some good food. Cook it. Share with friends. Have a cocktail.

%d blogueurs aiment cette page :